Comment contrôler sa peur en avion ?

Chaque jour dans le monde, 5 millions de passagers prennent l’avion. Et chaque seconde, un avion décolle et un autre atterrit. L’avion est le moyen de transport le plus sûr. La sécurité est renforcée et les appareils sont régulièrement révisés. D’autant plus que le personnel de bord sont des professionnels de l’aviation et sont là pour assurer votre confort.

Pourtant, 32% des passagers ont peur en avion, et notamment des accidents causés par d’éventuelles pannes. Un pourcentage qui n’est pas négligeable et vous en faîtes peut-être partie.

Mais pourquoi avons-nous peur en avion ? Mauvaise expérience, souvenir marquant, claustrophobie, scène de catastrophe dans un film ou dans un documentaire… Il faut avant tout, savoir de quelle origine provient cette peur. Généralement, les angoisses sont dues à l’inconnu. Et beaucoup de questions se posent : Comment un avion de plusieurs tonnes arrive-t-il à décoller ? Comment peut-il voler ? Quelles-sont les moyens mis en place pour sécuriser l’appareil en cas de problème ? Autant de raisons qui peuvent développer une anxiété incontrôlable. Pourtant, il existe des méthodes pour tenter de vaincre cette peur.  Cela passe par le contrôle de soi, par le biais de méthodes douces. Ou bien l’affrontement de cette angoisse grâce à des stages de simulation de vol ou de pilotage. Si vous n’en venez pas à bout, vous pourrez toujours vous diriger vers une thérapie avec un psychologue ou un comportementaliste.

Mais aujourd’hui, nous allons voir avec vous les astuces que vous pouvez appliquer pour vous relaxer et vivre au mieux votre voyage en avion.


Nos conseils pour contrôler sa peur en avion :

  • Lors de la réservation de votre vol : Evitez les vols de nuit, car quand il fait sombre, les angoisses sont plus fortes qu’en journée. Faîtes attention au modèle de l’avion que vous allez prendre. Par exemple, les plus grands du type A380 sont plus stables lors de turbulences. Enfin, prenez des vols directs. En effet, suivant votre destination, faire un vol direct en long courrier vous évitera de devoir faire une escale et donc, de faire deux décollages et deux atterrissages pour un seul et même trajet.

 

  • Quelques jours avant le départ : Vous pouvez vous faire prescrire de l’homéopathie pour vous détendre (sous formes de petites billes ou de gouttes). Pensez aussi à réserver votre siège dans l’avion. La meilleure place étant au milieu de l’appareil, car les ailes stabilisent les mouvements. Vous pouvez préférer le hublot si vous avez besoin de regarder le ciel pour vous évader ou bien le couloir, si vous préférez avoir accès aux hôtesses et aux toilettes plus facilement.

 

  • La veille du départ : Détendez-vous au maximum, regardez des films comiques ou lisez. Mangez léger et hydratez-vous. Préparez toutes vos affaires à l’avance (vêtements décontractés pour le vol), rangez bien vos papiers dans votre sac pour être sûr de ne rien oublier. Si les angoisses parviennent en vous couchant, prenez un thé et écoutez un peu de musique douce. Dîtes-vous que vos angoisses sont fondées sur une simple imagination et il ne faut pas qu’elle vous envahisse. Pour le moment, vous n’êtes pas à l’instant T de prendre l’avion. Evitez d’anticiper la situation. Faîtes en sorte de bien dormir pour être en forme le lendemain. En effet, lorsqu’on est fatigué, on devient plus stressé pour un rien.

 

  • Le jour J : Prévoyez d’arriver tôt à l’aéroport pour éviter d’être en retard. Ainsi, vous réduirez votre stress. Une fois que vous avez passé les contrôles, vous pouvez vous balader dans les boutiques, boire un verre, lire un magazine. Le but étant de se distraire avant d’entrer dans l’avion.

 

  • Une fois dans l’avion : Prévenez le personnel de navigation de vos angoisses, ils pourront être plus attentionnés avec vous. Cette mise en confiance vous fera sentir plus serein(e). Une fois de plus, distrayez-vous : lisez, écoutez de la musique, parlez avec les personnes à côté de vous…

 

  • Lorsque l’avion s’apprête à décoller : Prenez de grandes respirations, une main sur votre abdomen, sentez-le se gonfler et se dégonfler. Vous pouvez utiliser des « roll-on » d’huiles essentielles (facilement trouvable en parapharmacie ou en magasins bio) à mettre sur le creux du poignet et sur le plexus solaire. Ainsi, l’odeur relaxante qui s’en dégage favorisera votre respiration et vous détendra plus facilement. Buvez quelques gorgées d’eau pour éviter d’avoir une sensation de dessèchement. Vous pouvez fermer les yeux et penser à des images positives de bonheur et de bien-être. Par exemple, si vous partez en vacances, pensez aux paysages de la destination : montagnes, plage, soleil, mer… Si vous partez rejoindre des proches, pensez à eux. Occupez au maximum votre esprit pour faire disparaître vos appréhensions. Détendez vos muscles, notamment au niveau de la nuque et des épaules pour vous sentir plus léger. Le décollage ne dure que quelques secondes, dîtes-vous que ce n’est pas long !

 

  • Pendant le vol : Tout dépend la durée de votre vol bien sûr… Pour un moyen courrier vous pouvez vous détendre en faisant des choses habituelles (lire, écouter de la musique, jouer, parler…). Généralement, le temps passe plus vite qu’on ne le pense. Pour un long courrier, c’est tout de suite bien plus long ! Mais vous pouvez faire plus de choses. En plus, vous avez un écran personnel à votre disposition. Par exemple, avant de partir, regardez les bandes d’annonce des films que vous aimeriez regarder dans l’avion et faîtes-vous une sélection. Et oui, comme vous le savez surement, dans certaines compagnies, vous avez un large choix de films, récents ou non. Vous pouvez également regarder des concerts.  Si vous partez en groupe, vous pouvez aussi utiliser le chat pour discuter avec les personnes,  si vous n’êtes pas à côté. Vous avez aussi des jeux. L’autre avantage dans les longs courriers, c’est qu’on vous sert des boissons à volonté et des repas. Ca ne paraît pas, mais ça permet aussi de se changer les idées et de faire passer le temps. Accordez-vous des petites siestes. Si vous n’arrivez pas à dormir, vous pouvez simplement fermer les yeux et vous détendre. Vous vous reposerez tout de même. Enfin, vous pouvez aussi vous lever et faire des étirements, marcher… Vous pouvez même discuter avec le personnel de bord lorsqu’ils ne sont pas en service. La plupart des hôtesses ou des stewards parlent couramment l’anglais.

 

  • À l’atterrissage : De nouveau, faîtes les mêmes étapes qu’au décollage. Mais vous pouvez au moins vous réjouir que vous allez retrouver la terre ferme dans les minutes qui suivront. 🙂

 

En espérant que les conseils que nous vous avons partagé pourront vous aider ! Maintenant, place à la détente… Découvrez notre article un peu décalé sur les choses les plus embêtantes dans l’avion en cliquant ici.

Bon voyage et à bientôt sur Kenweego !

🙂

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *